Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 19:00
J’envisage d’accéder à votre demande

J’ai déjà rencontré Mme M. il y a quelques mois. Elle avait déposé un recours hiérarchique auprès du ministère de l’Intérieur après la décision de la préfecture d’ajourner à deux ans sa demande de naturalisation, au motif que « [s]es revenus déclarés sur les trois derniers avis d’imposition sont insuffisants pour assurer durablement l’autonomie financière de [s]on foyer ».

Mme M. vit seule et ses petits revenus lui suffisent amplement. Elle démontre dans son courrier qu’avoir la nationalité française ou conserver sa nationalité d’origine ne changerait rien à ses besoins.

Aujourd’hui, elle est inquiète. Elle m’explique qu’après son recours, on lui a réclamé des justificatifs de ses revenus, qu’elle a fournis, et me montre la dernière réponse du ministère. Son recours hiérarchique a été retenu et, compte tenu des éléments complémentaires apportés, on « envisage d’accéder à [sa] demande de naturalisation ».

À la première lecture, c’est très positif. À la deuxième, je mets un bémol sur ma première impression : je crois que le ministère ne lui accorde pas forcément la naturalisation, mais accepte d’examiner son dossier.

En tout cas, c’est mieux qu’un ajournement.

Mme M. n’avait pas compris cela (et pour cause : même moi je ne trouve pas cette formulation très claire, il faut vraiment bien connaître tous les sens du mot « accéder » pour saisir...) et croyait qu’elle devait déposer un autre recours.

Elle est tout émue quand je lui affirme que c’est bon signe et qu’elle doit maintenant attendre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages