Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 15:48

Après une énième attestation d’hébergement pour son fils, M. K. se plaint du montant de ses mensualités à EDF.

 

Je vérifie ses deux derniers échéanciers et sa dernière facture : le montant des mensualités cette année a été réduit. Je le lui fais remarquer, mais, « quand même », il trouve que c’est beaucoup.

 

Je lui explique que ça dépend de sa consommation et des appareils qu’il a chez lui. Il me parle de son ballon d’eau chaude ; je lui conseille de le faire vérifier et régler, je lui parle des heures creuses. Puis nous passons en revue ce qui consomme beaucoup d’électricité dans une maison.

 

Il repart. Je n’ai pas écrit grand-chose.

 

Dans certaines permanences, j’entends mes voisines de bureau, assistantes sociales, faire ce genre d’analyse.

« De mon temps », il existait des techniciens en économie domestique, ou un intitulé approchant. Je ne sais pas si ce métier a encore cours de nos jours. Je l’exerce parfois.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages