Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 21:07

prioriteCe vendredi s’annonce éprouvant : à mon arrivée, un monde fou se presse déjà dans l’espèce de salle d’attente de l’espace-ville où j’interviens.

Pendant que je reçois la première personne, quelqu’un frappe à la porte et insiste. Je vais voir, c’est un vieux monsieur, déjà repéré à d’autres moments pour différentes raisons. Je lui fais remarquer que je suis occupée et qu’il devra attendre son tour, car il y a déjà du monde. « Mais moi, j’ai une carte de priorité ! »
Ah, c’est la première fois qu’on me la fait, celle-là, alors que la salle d’attente est remplie. Et j’avoue ne pas y connaître grand-chose en carte de priorité.

Je finis avec la première dame et vais prévenir les autres personnes de ce contretemps. Ça grommelle un peu, mais sans plus.

Je finis avec le vieux monsieur et vais chercher la personne suivante : une autre brandit sa carte. Je la fais passer…

Ce phénomène se reproduit une ou deux fois de plus.

À la fin, il reste deux dames et un homme qui attendait déjà depuis un moment sans rien dire, et qui, voyant que, à cette heure, je n’ai le temps de prendre qu’une seule personne, m’affirme que lui aussi a une carte de priorité et qu’il doit passer.
La dame la plus jeune, dont c’était le tour, est affolée car elle a laissé son bébé à la maison. Je connais un peu l’homme et sais que c’est un profiteur. Je lui dis qu’il n’est pas raisonnable de ne pas avoir revendiqué avant et décide de donner la priorité à la jeune mère. Je préviens les deux autres que je n’aurai sûrement pas le temps de les voir.

Quand j’ai terminé, les deux personnes qui restaient attendent toujours. Je leur redis que j’ai terminé et là…
Quelques récriminations de la dame qui finit par partir.
Et des hurlements de l’homme : pourquoi je ne l’ai pas pris alors qu’il a une carte de priorité, alors que j’en ai fait passer d’autres avec une carte ? Pourquoi je ne le prends pas maintenant alors qu’il attend depuis une heure ? Pourquoi je ne le lui ai pas dit avant ? Plus d’autres propos acerbes, sous-entendant notamment que c’était parce qu’il est étranger.

Il fait tellement de bruit que les deux agents de la mairie sont alertées et me rejoignent. Elles se plantent à côté de moi, bras croisés, et écoutent l’homme, tentant parfois de le calmer. Je suis rassurée de leur présence. Rien de ce que je dis ne servant à rien, je me tais et le laisse vociférer. Enfin, il part !

Ma première préoccupation, une fois rentrée chez moi, fut de me renseigner sur les prérogatives liées à cette carte, délivrée par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Voici ce que j’ai trouvé sur le site vosdroits.service-public : voir ici.


Carte de priorité pour personnes handicapées
Mis à jour le 15.11.2011 par Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Principe
Cette carte, anciennement appelée « carte station debout pénible », permet d'obtenir une priorité d'accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d'attente, de même que dans les établissements et les manifestations accueillant du public.
Elle permet également d'obtenir une priorité dans les files d'attente.

Depuis, plusieurs personnes ont encore essayé « d’écornifler » en présentant leur carte : je ne me suis plus laissée faire, non mais !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages