Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 11:24

non placent, dans ce cas)

 

cimetiere-copie-1.jpgJ’ai déjà parlé du décès de M. O. (ici). Depuis, j’avoue me sentir soulagée de savoir que je ne le verrai plus.

En effet, même avec toute mon expérience, avec lui, c’était toujours éprouvant de me demander ce qu’il allait bien pouvoir réclamer de complètement incohérent. (Mais il en reste, des cas du même genre… Je ne vais tout de même pas souhaiter la mort de tout le monde ?!)

 

Je viens d’apprendre un autre décès, celui d’une petite dame un peu simplette qui m’avait déjà consultée deux ou trois fois, toujours pour la même raison. Elle revenait d’ailleurs pour ça mais, cette fois, elle s’était assuré les services de traduction du directeur du centre social.

 

J’aurais très bien compris sans lui puisqu’elle voulait encore une fois se plaindre au juge des tutelles de l’organisme tutélaire qui la suivait. Selon elle, la gérante de tutelle ne payait pas ses factures, ne lui donnait pas assez d’argent pour vivre, se désintéressait de ses besoins.

 

Elle ne connaissait pas le nom de l’organisme, n’avait pas non plus les références de son dossier.

Parfois, quand une personne n’a pas tous les renseignements mais a les moyens de se débrouiller un peu seule, je prépare le courrier et lui montre l’endroit où indiquer le numéro de dossier ou l’adresse. Mais là, ce n’était même pas la peine, elle n’aurait pas compris, même avec la traduction, et elle ne savait pas écrire.

 

Donc, le directeur lui explique tout ce qu’elle doit me rapporter.

La semaine suivante, personne…

 

Puis, un beau jour, J., l’agent d’accueil, m’a annoncé le décès.

C’est la vie…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages