Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 11:00

mere-fille.jpgMme B. est une habituée. Au début, je la trouvais un peu… nunuche mais, peu à peu, elle s’est décoincée, m’a fait confiance. J’en suis venue à l’apprécier quand elle a commencé à me confier, d’une manière assez drôle, les problèmes posés par la présence chez elle de sa mère, une personne âgée et malade. Elle n’en pouvait plus et, au prétexte que c’était pour son bien, l’envoyait le plus souvent possible en vacances au pays pour avoir, elle, un peu de répit.

 

S’est présenté le risque pour la vieille dame de rester trop longtemps à l’étranger et perdre ainsi le bénéfice de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, attribuée sous conditions de résidence en France. J’ai donc appris grâce à elle les exigences de la caisse de versement, que Mme B. suit à la lettre pour éviter que sa mère perde ses droits et se retrouve entièrement à sa charge.

 

Durant toutes nos rencontres – et, en plus de cinq ans, elles furent nombreuses –, j’avais vaguement compris qu’elle avait des enfants mais sans savoir combien ni de quel âge. Elle me disait seulement que les relations étaient difficiles entre sa mère et les enfants et que ça l’insupportait.

 

Aujourd’hui, pour la première fois, elle souhaite que je remplisse pour elle un dossier de demande de CMU complémentaire. Sur le formulaire, il faut indiquer les noms et âges des personnes à charge. J’apprends ainsi qu’elle a deux filles étudiantes et un garçon collégien ; tous les trois vivent chez elle et sont à sa charge. Comme je m’exclame que je l’ignorais, elle me parle un peu d’eux. L’aînée suit des études de commerce international et la deuxième est élève assistante sociale ; elle semble fière de leur parcours.

 

Tout en remplissant le dossier, je lui lance « Et l’assistante sociale, elle peut pas vous le faire, ça ? »

Qu’ai-je dit là ?

 

« Ah non, elle veut pas ! Elle me dit “Laisse-moi la grosse, débrouille-toi” ».

 

Gloups ! C’est plus fort que moi, je m’insurge aussitôt :

« Quand même, elle pourrait être aimable et vous respecter ! Elle vit chez vous, vous lui payez ses études…

-  Oui hein, on doit respecter ses parents ?! Les jeunes maintenant, c’est comme ça… »

 

Heuuu… pas chez moi...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie Strnadel 10/03/2011 10:06


J'adore te lire, même si j'ai l'impression d'être au boulot... Tu transmets exactement ce qui se passe en permanence et je trouve ça formidable. C'est tour à tour drôle, pathétique, triste, c'est
la vie, quoi. Merci pour ce partage

Sophie


Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages