Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 19:06

dictee.jpgJe ne croyais pas revoir M. L, après notre altercation il y a quelque temps, mais il est tellement soupçonneux et ombrageux qu’il a toujours quelque récrimination à formuler ; il a donc besoin de moi. Il traîne toujours les pieds et secoue son trousseau de clés en marchant.

 

À peine assis, il m’ordonne, de son ton impérieux et comminatoire : « Aujourd’hui, il me faut trois courriers : un pour le tribunal administratif, un pour le ministère des affaires sociales et un pour le tribunal du contentieux de l’invalidité. Vous pouvez me les faire ? »

 

Je vérifie dans mon carnet d’adresses :

« Je n’ai pas l’adresse du ministère des affaires sociales…

- Ah bon ? Vous pouvez pas la trouver sur Internet ?

- Je n’ai pas Internet sur mon ordinateur et je n’ai pas accès à celui de la mairie.

- Ah ! Et comment je vais la trouver ?

- Je ne sais pas… à la Poste peut-être ?

- Ça m’étonnerait !

- On va déjà commencer par le premier… »

 

Il veut déposer un recours au tribunal administratif contre la MDPH de l’Essonne : on lui accorde l’AAH à partir de 2009 mais il estime qu’il y avait droit depuis 1999.

« Pourquoi vous dites que vous y aviez droit depuis 1999 ? Vous aviez déposé un dossier ?

- Non.

- Ben alors !...

- Ah mais laissez-moi finir ! À l’époque, j’étais sous curatelle et mon curateur ne s’est pas occupé de moi… Vous pouvez me faire le courrier ?

- Non, je vais d’abord vous envoyer voir le conseiller juridique.

- Pourquoi ?

- Parce que vous ne pouvez pas reprocher à la MDPH de ne pas vous avoir accordé quelque chose que vous n’avez pas demandé.

- Mais je savais pas que je pouvais le demander !

- Vous ne pouvez pas reprocher à la MDPH de ne pas vous avoir accordé quelque chose que vous n’avez pas demandé, quelles que soient les raisons pour lesquelles vous ne les avez pas demandées.

- Alors, vous voulez pas faire le courrier ?

- Je vous fais tous les courriers que vous voulez si je suis sûre que votre démarche est correcte. Là, je pense que vous allez être débouté vite fait bien fait et qu’en plus, vous pouvez être condamné aux dépens pour procédure abusive.

- C’est ça, c’est toujours les victimes qui trinquent !

- Les victimes peuvent se défendre, à condition qu’elles se retournent contre les bonnes personnes. Il ne faut pas se tromper d’interlocuteur et là, je pense que ce serait le cas. Allez voir le conseiller juridique, expliquez-lui toute l’affaire, apportez-lui tous les justificatifs que vous avez…

- Depuis dix ans, j’en ai plus !

- Expliquez-lui tout et nous verrons quel sera son conseil. Au besoin, vous revenez me voir et je vous fais le courrier. »

 

Je lui donne les horaires de la permanence juridique et il part, me promettant de revenir le mardi suivant avec les instructions du conseiller.

 

C’est tout ? Je croyais qu’il avait trois courriers à faire !

 

 

Eh ben, il est revenu ! Le conseiller juridique lui a dit qu’il était dans son droit et qu’il pouvait déposer un recours. Mais là, j’écris sous sa dictée – je l’avoue – et ça me repose, car c’est extrêmement compliqué, son histoire, et je n’ai pas tout suivi ! 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages