Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 12:43

promotion.jpgM. O. ! Je reconnais sa voix dans la salle d’attente et elle me crispe déjà. Vieux monsieur atrabilaire, il se plaint de tout et tout le monde est contre lui : « ils veulent pas » lui accorder ceci ou cela. Je me suis déjà fâchée plusieurs fois quand il n’acceptait pas d’entendre des arguments de bon sens – et je ne suis pas la seule puisque la jeune femme du centre social qui le suivait avant mon arrivée m’a avoué qu’elle l’avait aussi souvent secoué.

 

Mais, il revient toujours. Depuis quelque temps, je trouve pourtant qu’il s’est radouci. D’une part, il est malade et fait de nombreux séjours à l’hôpital ; d’autre part, son fils cadet, domicilié chez lui, est en prison et il en ressent une grande tristesse. Il aimerait lui rendre visite plus souvent, mais le trajet le fatigue car le centre de détention se trouve de l’autre côté de la région.

 

Aujourd’hui, il arrive avec un formulaire de demande de naturalisation. Son avocat lui a affirmé que c’était la seule solution pour lui d’obtenir gain de cause dans un nébuleux différend avec une administration. Il y a huit ans, il avait déposé une demande qui avait été rejetée – je n’ai pas encore compris pourquoi –, ce qui avait entraîné un recours judiciaire.

 

Il m’apporte la copie du formulaire qu’il avait déposé : je constate que tout est clair, malgré quelques petites erreurs, bien écrit en majuscules. Je lui demande qui a rempli ce dossier.

« C’est l’écrivain public de la mairie. Avant, y en avait un.

- Ah bon, je ne sais pas.

- Si, c’était un jeune. Mais il est parti, il est monté en grade. »

 

Il est monté en grade ! Je retourne cette phrase dans ma tête tout en écrivant, puis finis par éclater de rire.

« Vous vous moquez de moi ?

- Non monsieur, je ris de ce que vous m’avez dit, qu’il est monté en grade.

- Oui, c’est vrai. C’est sa mère qui me l’a dit, il fait autre chose maintenant. »

 

Monté en grade ! Je suis si fière de ce métier, de son utilité, de mon savoir-faire, de mon statut indépendant… Dire que certains estiment monter en grade quand ils ne l’exercent plus !

Je trouve que c’est, hélas, très significatif de l’image terne et floue de cette profession. Et cela montre tout le travail qu’il reste à accomplir aux associations professionnelles et au syndicat dont je fais partie.

 

Alors, chers confrères qui subissez ce genre de petites vexations, rejoignez les organisations existantes, pour que l’image de notre métier, quand elle existe, commence à changer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages