Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 13:08

L’écrivain public réalise des écrits sur mesure, notamment des courriers. C’est sa valeur ajoutée, par rapport aux innombrables ouvrages ou sites proposant des courriers types.

 

De plus, cette spécificité est un avantage du métier qui permet de ne pas s’ennuyer. Même si j’écris fréquemment le même type de lettre, pour demander des délais de paiement ou résilier un contrat, je remets à chaque fois mon ouvrage sur l’établi et refais une nouvelle lettre. Je n’ai pas de modèle préétabli, même si les tournures que j’utilise reviennent régulièrement.

 

Pourtant, malgré mon souci constant d’originalité et de renouvellement, il m’arrive de trouver que j’en manque ! Par exemple, quand je rédige pour la énième fois de l’année une demande de carte de résident qui va aboutir au même bureau du séjour des étrangers de la même préfecture.

Même s’il s’agit à chaque fois d’un cas différent, je ne peux m’empêcher de craindre que les lecteurs de ces courriers ne repèrent mon style et des tournures récurrentes, pour introduire la requête par exemple. Mon souci est exacerbé quand ce cas revient plusieurs fois dans la même journée.

 

Ce n’est encore pas trop grave pour une demande de ce type, mais que penser des lettres de motivation ? Aujourd’hui encore, j’ai dû en écrire pour le même destinataire, le même poste, pour deux personnes qui présentaient à peu près le même profil.

 

Le pire fut quand deux amies se sont présentées ensemble pour me demander la même chose : elles postulaient à la mairie et avaient les mêmes motivations. Là, il m’a fallu redoubler d’originalité parce qu’en plus, elles m’ont chacune entendue lire la lettre à l’autre.

 

trop forteTrop forte, l’écrivain public !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie Strnadel 12/08/2011 18:45


J'ai le même problème, mais je me dis qu'ils ne garderont que mon sourire lumineux comme souvenir et que cela effacera de leur mémoire quelques phrases de redites.
Pour les lettres de motivation, je les oblige, quitte à mener mon enquête, à me faire part de leurs motivations. Le plus drôle, c'est quand je demande leur centre d'intérêt, leurs loisirs. "Pour
quoi faire ?" Ben oui, c'est vrai ça : à part le travail, il y a quoi d'autre dans la vie ?


Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages