Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 22:02

chevalier.jpgPendant que j’écris son courrier, Mme C. me pose cette question quelque peu surprenante.

 

Je connais cette dame depuis quelques mois. La première fois qu’elle est venue, elle était accompagnée d’une amie qui l’aidait. En effet, Mme C. a été victime d’un accident du travail dont je ne connais pas les détails, mais qui a nécessité une opération de l’épaule et une immobilisation du bras droit pendant plusieurs semaines. L’amie avait même signé pour elle les lettres que j’avais rédigées.

 

Elle est revenue plusieurs fois depuis, seule. J’ai pu constater l’amélioration de son état puisque, maintenant, elle peut signer, même si le geste lui occasionne quelques grimaces. Nous avons gagné en « intimité », je m’enquiers de sa santé…

 

Jusqu’à aujourd’hui :

« Vous avez du courage ?... Vous voulez voir ma cicatrice, comme elle est belle ? »

 

Je souris, à moitié :

« Non, je ne veux pas voir votre cicatrice. Je vous crois sur parole si vous me dites qu’elle est belle.

- C’est pas vrai, elle était toute fine au début, maintenant, elle est toute gonflée. »

 

Raison de plus pour ne pas la regarder !

 

Et j’enchaîne sur l’idée qu’elle devrait consulter un dermatologue, et patati et patata… Et elle ne donne pas suite à sa proposition.

 

Ouf, je m’en tire bien cette fois !

 

Il y a quelques années, une vieille dame avec qui des liens s’étaient aussi noués ne m’avait pas donné le choix : ni une ni deux, elle avait relevé son pull pour me montrer les dégâts d’une radiothérapie mal dosée sur un cancer du sein.

 

Gloups !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages