Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 14:22
PACS ou mariage ?

Mme Y. me demande de vérifier la liste des documents à fournir pour son dossier de PACS.

Je lui établis une attestation sur l’honneur de vie commune et une autre de non-lien de parenté et d’alliance.

Je passe en revue divers documents qu’elle a : très bien.

Ligne suivante : convention.

« C’est quoi, ça ?

— Le plus important, madame, c’est votre contrat de PACS.

— J’ai pas ça. Vous pouvez le faire ?

— Ah non, madame. Allez voir un juriste. »

Finalement, n’est-il pas plus simple de se marier ?

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:08
Compétences professionnelles

Mme E. veut un CV. Allons-y !

Elle cherche un emploi d’agent d’entretien et me montre comme modèle un CV d’employé de restauration.

Bien entendu, je me base sur son ancien CV qui est très succinct.

Quand je lui montre le résultat :

« On peut pas faire moins simple ?

— Oui, on peut. Que voulez-vous ajouter ? »

Elle me montre la rubrique « compétences professionnelles » du modèle.

« On peut en effet ajouter des compétences professionnelles, mais celles-ci ne correspondent pas à ce que vous cherchez : service, préparation des entrées froides… Que voulez-vous ajouter ?

— J’ai la « téni ».

— Vous avez quoi ?

— La « téni » pour faire le ménage.

— Ah, la tenue ? Non, ce n’est pas une compétence professionnelle.

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 12:52
Excusez-moi...

Mme E.H. est une dame charmante. Nous avons sympathisé et je crois qu’elle ressent une certaine affection pour moi ; par exemple, elle m’appelle « ma p’tit’ dame » et affirme que je suis « adorable ».

Elle s’est confiée certaines fois, notamment sur les ennuis de santé de son fils aîné, un beau garçon de 22 ans. Il a une maladie des intestins qui ne lui permet pas de mener la vie d’un jeune de son âge : beaucoup de souffrance, une impossibilité de suivre une scolarité régulière, de nombreuses opérations. Elle est inquiète et très malheureuse pour lui.

Aujourd’hui, elle veut confirmer la résiliation d’un abonnement télé au nom de son fils. L’opérateur ne semble pas vouloir admettre la réalité de la résiliation, malgré plusieurs courriers recommandés. Je connais l’histoire et n’ai donc pas besoin de longues explications.

Elle continue de me parler et, de fil en aiguille, en vient à entrer dans sa vie intime et me raconte ses difficultés conjugales et son mal-être dans son couple.

Elle pleure et s’excuse de pleurer devant moi, mais, me dit-elle, elle a confiance en moi…

Je ne m’occupe plus du courrier, je l’écoute.

J’en arrive à lui suggérer de penser à elle en priorité et de se faire aider : médecin, psychologue, conseiller conjugal…

L’heure tournant, j’écris le courrier en vitesse.

Elle repart un peu rassérénée : « Rien que de vous avoir parlé, je me sens mieux ! »

Mon rôle d’écrivain public était largement dépassé, mais je n’ai pas le sentiment d’avoir empiété sur celui de qui que ce soit.

Quand je pense qu’il y a un an, les hautes instances de la mairie avaient installé mon bureau dans la salle d’attente, simplement entouré de quatre paravents !

Et que mes revendications pour avoir un minimum de confidentialité étaient passées pour un caprice de ma part !

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 12:29
Trou dans le CV

M. A.Y. veut refaire son CV.

Bon…

Et il ajoute « parce qu’il y a un gros trou de cinq ans et je dois mentir pour le boucher ».

Je m’exclame aussitôt : « Vous ne pouvez pas inventer n’importe quoi sur un CV ! »

Il m’explique ses craintes : on va dire qu’il n’a pas travaillé, penser que c’est un feignant…

— Vous savez, tout le monde connaît les difficultés pour trouver un emploi maintenant et comprendra… Qu’est-ce que vous avez fait pendant ces cinq ans ? (Il a peut-être eu des ennuis de santé ou s’est occupé d’un parent malade à l’étranger, comme je l’ai déjà vu…)

— Rien… Si vous voulez pas…

— Moi, je fais votre CV comme vous voulez. Je me permets juste de vous dire ce que j’en pense. Après, c’est vous qui décidez.

— Oui oui, je comprends… Si vous me dites que c’est pas bien…

— Ce n’est pas une question de morale… Je crois que mentir sur un CV, ça peut être dangereux. Imaginez que votre nouveau patron l’apprenne, il se dira peut-être qu’il ne peut pas vous faire confiance…

— Oui, vous avez raison, madame.

— À vous d’expliquer ce qui s’est passé…

— Alors on le laisse comme ça. Merci madame.

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 12:22
Paperasses

Mme T. L. ne comprend pas grand-chose aux obligations administratives, même si je les lui explique.

D’ailleurs, je ne suis pas sûre qu’elle comprenne grand-chose à la vie dans notre société.

Et pour corser l’affaire, et mon travail, on dirait que l’Administration (oui, avec un A majuscule, c’est-à-dire l’entité nébuleuse qui n’en fait qu’à sa tête et qui a des raisonnements bizarres) prend un malin plaisir à l’embrouiller.

Par exemple, elle vient de recevoir un bulletin de vote pour renouveler le conseil d’administration de sa mutuelle. Elle n’y comprend rien, et malgré mes explications, je ne crois pas qu’elle ait mieux compris.

La mutuelle en profite pour lui parler du changement SEPA pour les virements. Déjà que je ne sais pas trop moi-même de quoi il retourne, comment l’expliquer à cette dame ?

Ah, tiens ! Un document qu’elle va pouvoir comprendre : l’échéancier de paiement de ses cotisations.

Pff…

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 12:19
J'ai tout prévu !

M. C. est un homme prévoyant.

Il vient juste de déposer sa demande de titre de séjour et la préfecture a un délai de quatre mois pour l’examiner et répondre.

Au cas où sa demande serait rejetée, il veut remplir tout de suite un dossier de demande d’aide juridictionnelle.

Et en attendant, il va prendre rendez-vous avec un avocat pour être sûr d’en avoir un à temps.

« Mais enfin, monsieur, attendez au moins d’avoir une réponse, et surtout un refus, avant de tout mettre en œuvre pour contester ! »

Bon, il admet la remarque et accepte d’attendre.

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 12:06
Quand il faut plus que des mots pour se comprendre...

Mme M. veut « un courrier pour diminuer sa mutuelle ».

« Vous voulez écrire à votre mutuelle pour demander une diminution de votre cotisation ? «

Je me dis qu’elle veut changer de niveau de couverture.

« Regardez, tout est là. »

Elle me tend un dossier que j’ouvre… et je vois un formulaire de demande de CMUC.

OK, j’ai compris !

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 12:04
C'est plus sûr comme ça !

Mme A. vient pour remplir un dossier lambda. Elle a apporté pour la circonstance un énorme dossier qui déborde de documents.

Pendant qu’elle cherche celui dont j’ai besoin, je remarque un certificat de nationalité, celui de son fils.

Je lui fais remarquer que c’est un document très précieux, qu’on ne peut obtenir qu’une fois, et qu’il serait peut-être plus prudent de laisser l’original chez elle pour ne transporter qu’une copie.

Mme A. comprend bien ce que je lui dis. Mais elle a peur que le père de son deuxième enfant fasse comme avait fait le père du premier : qu’il vienne chez elle, fouille partout et le lui subtilise.

Bon, vu comme ça…

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 12:03
J'aimerais récupérer mes sous

M. G. veut écrire à la Banque postale pour récupérer ses sous placés sur un compte.

Jusque-là, rien d’anormal. Sauf que le compte qu’il a ouvert il y a près de dix ans l’a été sous une fausse identité, car il avait de faux papiers.

Il a travaillé et ses salaires ont été versés dessus. Il a ainsi plus de 6 000 €, mais il ne peut pas récupérer cet argent, car il doit justifier de son identité.

Il m’affirme qu’il a « toutes les preuves », des bulletins de paie en l’occurrence.

Je suis sceptique quant à la valeur de ces preuves. Je lui demande si la banque lui a expliqué comment faire.

Non.

Donc je l’envoie prendre rendez-vous avec un conseiller pour savoir comment débrouiller cette affaire.

Partager cet article

Repost0
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 12:01
Merci maman

Mme D. veut demander la naturalisation française. Pendant que je remplis son dossier, elle me raconte que, dans sa nombreuse fratrie, les aînés sont restés tunisiens alors que tous les plus jeunes ont obtenu la nationalité française à 18 ans.

Comment cela se fait-il ?

C’est qu’il y a eu l’intervention de la mère. Il paraît que celle-ci déchirait systématiquement tous les courriers officiels destinés à ses enfants, notamment ceux qui leur proposaient de prendre la nationalité française. Elle ne comprenait pas la démarche, craignait qu’ils changent de nom ou autre chose.

Les plus jeunes ont réussi à intercepter les courriers avant qu’elle les voie et ont entrepris les démarches à son insu. Elle n’a jamais su qu’ils étaient devenus français.

Vu la complexité actuelle du dossier à établir, je crois que Mme D ne remercie pas sa mère.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages