Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 13:32
Vive la copropriété (et les copropriétaires) !

Mme M. est déjà venue deux ou trois fois me consulter. Je la reconnais à sa coiffure : les cheveux retenus en arrière, avec quelques petites nattes partant du haut de la tête ; pour son âge, c’est un peu bizarre.

Je ressens en la voyant une impression désagréable, je crois me souvenir que quelque chose n’allait pas avec elle ; la suite me donnera raison... Autre particularité : quand elle s’adresse à moi, elle me « madamoie », c’est-à-dire qu’elle n’utilise que « madame » comme sujet de ses phrases : « Madame sait mieux que moi… Madame termine à quelle heure ? ».

Elle et son mari sont propriétaires d’un appartement à Bordeaux. Elle m’a déjà demandé des courriers pour le syndic, un des propriétaires occupants. Aujourd’hui, c’est la même chose.

Le syndic a fait parvenir une convocation pour l’assemblée générale de copropriété prévue le 14 juin. Le courrier est daté du 17 mai et nous sommes le 10 juin.

Il a aussi ajouté un mot insistant sur deux points importants : l’estimation de dégâts éventuels dans l’appartement à la suite d’une fuite et l’invasion de rongeurs dans l’immeuble avec la nécessité de traiter tous les logements.

Mme M. veut indiquer qu’elle et son mari ne pourront pas être présents à l’AG. Quatre jours avant, il est temps !

Je lui rappelle les points mis en avant et lui demande s’il y a des dégâts dans son appartement.

« On sait pas, on y va jamais.

— Mais il n’y a pas de locataires ?

— Non, il est vide.

— Il faut dire si l’appartement a été abîmé.

— On ira en septembre ; avant, on a pas le temps. »

Bon, j’écris ça.

« Et pour les rats ?

— On a pas de rats.

— Comment vous le savez si vous n’y allez pas ?

— Quand on a acheté, y avait pas de rats.

— Vous avez acheté quand ?

— Oh, il y a longtemps !

— Depuis, les rats ont eu le temps de s’installer, surtout s’il n’y a personne.

— On est au premier. Les rats, c’est à la cave, ils montent pas. Le monsieur (le syndic), il est au deuxième…

— Les rats, ça passe partout ! En suivant les canalisations, les câbles électriques… Si le monsieur au deuxième a des rats, il est probable que vous en ayez aussi au premier.

— S’il a des rats chez lui, il a qu’à les tuer !

— Mais vous ne vous rendez pas compte, madame ! S’il y a des rats partout, ce n’est pas en mettant trois tapettes que vous allez les exterminer. Il faut faire appel à une entreprise spécialisée. »

En disant ça, je dois avoir une tête catastrophée, que Mme M. voit bien ; mais elle l’interprète mal, c’est surtout sa bêtise qui me consterne.

« Moi, j’étais comme vous… Les rats, ça me fait peur. »

Elle ne comprend rien de rien, la pauvre.

Et j’écris que, dans son appartement, il n’y a pas de rats parce qu’il n’y en avait pas quand ils l’ont acheté. (N’importe quoi !)

Puis je m’aperçois qu’il y a un pouvoir. Je lui demande s’il faut le remplir.

« Oh non, c’est lui qui va nous représenter.

— Alors il faut le lui dire.

— Oh non, je vais pas faire ça.

— Mais enfin, madame, si vous voulez être représentée, il faut faire les choses correctement !

— Vous pouvez le remplir ? »

Je lui recommande de mettre l’enveloppe à la poste immédiatement, car le délai est très court.

« Je le ferai demain, j’ai oublié les timbres. Vous savez, ça va très vite, le courrier. »

Ben voyons !

Elle est cinglée !

Je plains sincèrement les autres copropriétaires de devoir supporter un tel énergumène.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages