Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 10:05
Quelqu'un m'a dit...

Petite dame réfugiée d’un pays de l’Est, Mme D. ne maîtrise pas encore le français. Ainsi, je ne comprends rien à ce qu’elle dit, ou pas grand-chose, et je crois qu’il en est de même de son côté.

Elle pose sur le bureau une demande d’aide juridictionnelle et un acte de naissance délivré par l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) sur lequel elle pointe son nom de famille en me donnant des précisions. Je comprends « divorce », « jeune fille », « procureur »… Je pose des questions et elle répète la même suite incompréhensible de mots.

Je crois... qu’elle veut une requête au procureur… pour faire modifier son acte de naissance où sont indiqués son mariage et son divorce. Elle a déclaré cette situation à l’OFPRA, dans le stress, mais s’est trompée. C’est ça ?

Non ! Elle a vraiment été mariée et a vraiment divorcé.

Elle continue en insistant sur son nom de jeune fille.

Je fais court pour les besoins du billet, mais cette « discussion » a duré de longues minutes.

Ah ! J’ai enfin compris : elle veut porter uniquement son nom de jeune fille parce qu’elle est divorcée.

Je veux savoir sur quel papier officiel on lui a « collé » le nom de son ex-mari.

Elle ne comprend pas ma demande et recommence ses explications. Puis j’entends le mot « préfecture ».

« C’est sur votre titre de séjour qu’il y a le nom de votre mari ? »

YES !

C’est simple : elle n’a qu’à le demander à la préfecture au moment du renouvellement de son titre de séjour.

Ouf ! Elle a l’air de comprendre.

Et j’apprends qu’elle a déjà soumis son cas à la juriste, qui lui avait conseillé la même chose (tiens, pardi !), mais que « quelqu’un » lui a affirmé ensuite qu’il fallait contacter l’OFPRA. Cet organisme, pensant qu’il y avait une erreur sur ses actes d’état civil, l’a envoyée au procureur de la République pour les faire rectifier. Et voilà pourquoi votre fille est muette !

En la raccompagnant, j’insiste : « Il faut croire ce que vous dit la juriste, elle connaît les lois, elle. Il ne faut pas écouter n’importe qui, vos amis ou vos voisins ! »

Pff…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages