Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 20:25

Mme B. veut retrouver un travail de caissière après un congé parental. Elle est bien sûr inscrite à Pôle Emploi où elle doit se rendre régulièrement Elle me demande de mettre à jour son CV ; j’en profite pour l’améliorer. Elle ne sait pas comment faire figurer son congé parental, pour montrer qu’elle n’est pas restée sans rien faire pendant quelques années. Je lui propose de mentionner cette période dans une rubrique « Autres informations » où je note aussi qu’elle aime la musique et le sport.

 

Elle revient la semaine suivante : son conseiller à Pôle Emploi a été scandalisé de voir apparaître la période de congé parental dans la rubrique que nous avions choisie. Il exige que ce soit indiqué dans la partie « Expérience professionnelle ». Je suis vraiment interloquée et explique à Mme B. que ça me semble illogique et inexact. Elle est d’accord avec moi mais me supplie « S’il vous plaît, mettez ce que Pôle Emploi veut, comme ça, ils me laisseront tranquille. »

 

Je l’ai revue quelque temps plus tard : il faut que je mette son CV à jour car elle a travaillé quelque temps depuis, mais que je le refasse exactement comme celui qu’elle m’apporte. Je remarque que ce n’est pas celui que je lui avais réalisé.

Effectivement, elle a été envoyée par Pôle Emploi dans une structure spécialisée dans l'aide à la recherche d'emploi ; la personne qui l’a reçue a trouvé son CV « horrible », affirmé que ce n’était pas étonnant qu’elle ne trouve pas de travail avec un document pareil et le lui a refait à sa sauce.

Le CV « horrible », c’était mon œuvre !...emploi chomage

 

« Ah, ces gens-là savent exactement comment faire un CV qui marche à tous les coups !? »

Ma remarque est ironique mais Mme B. ne l’entend pas :

« Oui, c’est ça.

- Si vous voulez exactement la même chose, vous retournez les voir car il y a des détails qui ne vont pas et que je ne referai pas. Par exemple, la liste de vos compétences centrée me semble illisible. »

 

Un peu coincée par le temps, elle est d’accord. Pour ne pas la mettre dans l’embarras, je reproduis le maximum de choses. Elle repart satisfaite.

 

Par acquit de conscience, je compare mon CV « horrible » et le CV idéal, puisque j’avais la chance d’en disposer : je n’ai pas trouvé grande différence, si ce n’est que j’avais utilisé le terme « caissière » au lieu de celui d’« hôtesse de caisse » politiquement correct en ce moment moment, et que j’avais listé ses savoir-faire spécifiques à chaque expérience au lieu de les présenter dans une rubrique à part.

 

J’ai pris des notes : on a toujours besoin de s’améliorer !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 26/11/2010 13:26


Pour faire ces CV à longueur de journée, je peux vous affirmer que le CV idéal n'existe pas, quoiqu'en disent les professionnels de la profession (qui, entre nous soit dit ne sont pas si
professionnels que ça - et j'en ai vu des Cv...)
Le CV parfait est celui qui marche, même s'il n'est pas "dans la ligne".
Mais c'est pas demain que les pros vous diront qu'ils ne savent pas si leur CV va fonctionner, puisque les employeurs également ont dans la tête leur CV parfait, qui ne correspondra pas au CV
parfait du conseiller PE ni au votre...
Bon courage
Pascale
PS: au fait, vous vous faites payer combien pour un CV?


Christine Atger 26/11/2010 19:51



Merci de votre soutien !


Pour ce qui concerne ce CV, je l'ai réalisé en permanence, je ne l'ai donc pas facturé en particulier. Sinon, au cabinet, où les cas sont souvent plus complexes, j'ai calculé qu'il fallait
environ trois heures, en comptant l'entretien et la réalisation. J'ai établi un forfait à 120 euros TTC pour trois heures. Je module si j'y passe plus ou moins de temps, en prévenant le client
bien sûr.



Présentation

  • : Le blog de Christine Atger, écrivain public, écrivain conseil
  • : Anecdotes, réflexions et états d'âme d'un écrivain public...
  • Contact

Chers confrères, je vous salue et vous souhaite la bienvenue sur mon blog.

Je suis écrivain public et écrivain conseil.


journal.jpg

 

J'ai toujours adoré écouter les anecdotes de mes pairs, surtout les plus anciens.


Commençant à avoir un peu de bouteille, j’aurais aussi des choses à raconter... mais je n'ai pas le talent oratoire pour me lancer à brûle-pourpoint au cours d’un repas ou entre deux réunions.


Comme je sais à peu près écrire, j’ai eu envie de créer ce blog (journal, mon cher journal…) pour vous les faire découvrir…

 

En plus, je dois avouer qu'écrire ces péripéties m'évite de les oublier !

Recherche

Avertissement

Tous les textes publiés sur ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur.

Toute reproduction, même partielle, ne peut se faire sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Pages